vendredi 14 juin 2013

Joies et misères de la course

Je devrais vous revenir d'ici quelques jours avec un premier compte-rendu de lecture des bandes dessinées de Batman (je rappelle le projet : essayer de lire les principaux romans graphiques et arcs dramatiques de Batman en ordre chronologique ou à peu près), mais en attendant je vais faire un petit suivi sur ma saison de course.

Dans les deux dernières semaines, j'ai fait ma deuxième et troisième course de la saison. Le 2 juin, j'ai couru pour la deuxième fois sur une distance de 5 km sur les plaines d'Abraham dans le cadre de la première édition de La Bataille des Plaines. J'ai vraiment adoré l'organisation : on était traité aux petits oignons et le parcours comportait assez de difficulté pour représenter un beau défi. Comme toujours, l'ambiance était au rendez-vous et les coureurs étaient sympathiques. Pour faire changement, il pleuvait, mais bon, je suis rendu habitué avec l'été qu'on a. De mon côté, j'ai obtenu un temps au-delà de mes espérances. Je visais 22 minutes 30 secondes et j'ai terminé en 21 minutes 40 secondes. Cela m'a valu le 8e meilleur temps sur 221 coureurs.

La semaine suivante, je courais mon premier 10 km en course dans le cadre du Festival sportif de Sainte-Marie. Le calibre de coureur était plus élevé, mais je suis très satisfait de ma performance. Je voulais courir le 10 km en moins de 45 minutes et je l'ai fait en 43 minutes 08. Mon temps à la minute est de 4 minutes 19, ce qui est une amélioration par rapport aux 4 minutes 21 sur cinq kilomètres de la semaine précédente. Encore une fois, le temps a été maussade avec de la pluie et du vent, mais ce fut spécial de courir en Beauce puisque pour la première fois mes garçons et ma femme m'ont vu courir. Les fistons étaient fiers de papa… et moi aussi.

Photo repiquée sur Facebook, prise par Michel Lavoie, où on peut apprécier mon air de bête traquée !


Deux jours plus tard, je suis allé m'entraîner avec mon petit-cousin sur la Promenade Samuel-de-Champlain. Je me préparais à une petite course pépère de 5 ou 6 km. Lui visait plutôt 6 à 8 km. Finalement, j'ai fait ma plus longue course de la saison : 16 km. D'un côté, je suis content de moi. Je doutais d'être en mesure de courir le demi-marathon le 21 août (l'objectif de ma saison), là, je sais que je peux le faire. Après tout, on a couru le 16 km à une vitesse correcte (un peu moins de 5 minutes 30 du km), tout en parlant tout le long. Par contre, ce ne fut pas ma meilleure idée de courir une si longue distance : d'abord parce que je n'étais pas préparé à ça (je n'avais pas les bons bas, ce qui fait que j'ai une ampoule qui fait la moitié du pied et que je me suis blessé à l'autre pied), je n'avais pas d'eau sur moi et je n'avais pas eu le temps de récupérer de ma course de 10 km (surtout que la journée entre le 10 km et le 16 km, j'ai joué au frisbee ultimate). Bref, je suis en repos forcé de course depuis 3 jours à cause de l'ampoule, mais surtout de l'aponévrose plantaire qui me fait souffrir quand je cours ou que je marche… heureusement, ça ne m'empêche pas de faire du vélo, alors je continue à me tenir en forme.

Dire que tout cela a commencé avec un pari : l'an dernier, à la même époque, j'ai vendu mon entreprise et j'ai décidé de me lancer deux défis pour m'améliorer sur le plan personnel. D'abord, je voulais améliorer mon anglais. J'ai donc fait un stage d'immersion anglaise. Je ne suis pas bilingue, mais je lis mes comics books en anglais et je regarde presque tous mes films dans cette langue. L'autre défi : courir le demi-marathon. L'objectif derrière ça était de me reprendre en main, car je ne faisais pas assez d'exercice et que je mangeais mal. J'étais rendu à 225, donc une trentaine de livres en trop. En moins d'un an, ça a changé complètement, alors que je pèse entre 183 et 185 livres.

4 commentaires:

Gen a dit...

Félicitations! :)

Pour les bobos divers d'entraînement, si tu connais pas encore les huiles et crème d'arnica, je te suggère d'essayer. Ça favorise la circulation sous cutanée, alors ça améliore la guérison d'à peu près tous les tissus mous (peau, muscles, tendons, etc).

Pierre-Luc Lafrance a dit...

C'est bon à savoir. Je vais demander cela à mon pusher. Mais bon, disons que je l'ai bien cherché en augmentant trop rapidement le rythme d'entrainement vu que je suis en vacances...

richard tremblay a dit...

T'as l'air du gars dans un roman de King...

Caro a dit...

Félicitations!! Et continue de faire des comptes-rendus, je trouve ça motivant!! :-)

Et je prends note du conseil de Gen pour l'arnica.