mercredi 21 septembre 2016

Marathon d'écriture

Le Marathon d’écriture de Québec est un événement drôlement inspirant qui va avoir lieu le 1er octobre au Domaine Maizerets de Québec. À partir de 13 h, les participants auront 12 heures pour écrire une nouvelle littéraire dans le cadre d'un concours d'écriture. Au-delà de la contrainte de temps, les marathoniens devront aussi respecter un thème qui sera dévoilé sur place.



Ainsi, les curieux pourront voir les participants installer à différents endroits du domaine en plein travail de formation. Ce sera aussi l'occasion de rencontrés six auteurs professionnels qui partageront des confidences d'écriture. Cette année, comme la thématique sera plus noire, les auteurs invités ont tous trempés leur plume dans le polar et/ou le fantastique noir. J'ai la chance de faire partie de ces confidenciers avec mes collègues Dominic Bellavance, Pascal Raud, Jacques Côté, Frédéric Raymond et, bien sûr, Catherine Sylvestre (Francine Pelletier), la marraine de l'événement.

La présentations d'auteurs sont ouvertes à tous tout à fait gratuitement. Si vous voulez participer au concours : vous pouvez vous inscrire en contactant les Éditions L'Hybride : 418-558-8361 ou ecritureqc.com. Café, thé et nourriture seront servis à volonté.

mercredi 20 juillet 2016

Prochaine parution

Avec mon lancement d'entreprise, je délaisse un peu ce blogue. En attendant de revenir avec des textes plus consistants, voici une petite nouvelle.

Le cri des fillettes mortes, la nouvelle gagnante du Prix Alibis 2016 va paraître dans quelque semaine dans le numéro 59 de la revue. En primeur, voici la magnifique couverture de ce numéro :


Me retrouver dans le même sommaire que Margaret Atwood, je ne l'aurais jamais cru. Je serai aussi accompagné de deux auteurs que j'apprécie : Yves-Daniel Crouzet et Rick Mofina. J'ai bien hâte de les lire.

mercredi 6 juillet 2016

Les nuits d’horreur de Sainte-Anne-de-la-Pérade

Le Domaine seigneurial Sainte-Anne accueillera une activité emballante pour les amateurs de récit d’effroi. En effet, il y aura quatre soirées de contes dans les ruines de l'ancien manoir du domaine seigneurial de Madeleine de Verchère.



Les trois premières soirées (le 2 juillet, le 23 juillet et le 13 août à 21 heures, Hérôle sera l’hôte de l’événement. Puis, le 3 septembre même lieu, même heure, j’aurai l’occasion de vous raconter certaines histoires de peur autour d’un feu de camp. Serez-vous assez braves pour y assister?

L’activité dure une heure et le coût d’entrée est de 10$. Le nombre de place étant limité, je vous suggère de vous manifester rapidement.

Pour l’occasion, je vais faire un ou deux contes jamais présentés devant public. Je vous convie donc à une exploration de ce qui se cache dans la nuit. Assurez-vous de ne pas perdre votre guide de vue.

Vous pouvez visiter le site des Nuits d'horreur ici.

jeudi 23 juin 2016

Pour plus de peur

J'ai déjà parlé du concept d'émission Les Visages de la peur, un projet que j'aimerais réaliserJ'ai même tourné un épisode test avec Jonathan Reynolds. J'attends encore des nouvelles pour voir si (et comment) ce projet peut prendre vie à l'écran.

Par contre, en creusant le concept, j'ai eu l'idée d'une revue/anthologie qui permettrait de mettre en valeur nos auteurs horrifiques. J'aimerais avoir vos avis pour voir si ça fait du sens et s'il y aurait de l'intérêt pour les lecteurs. C'est aussi l'occasion de me partager vos idées. Je sais qu'en ce moment, on a moins tendance à réagir sur les textes de blocus et sur les messages Facebook, mais j'apprécierais beaucoup d'avoir une rétroaction sur ce coup-là.



En gros, j'imaginais publier un ou deux volumes par année. Chaque numéro comprendrait une entrevue en profondeur avec l'auteur qui parlerait de ses méthodes de travail, de ses inspirations et jetterait un regard critique sur sa propre production.

Ensuite, il y aurait cinq ou six textes de l'auteur parmi les meilleurs de sa production (mais qui n'ont jamais été publié dans un volume), un ou deux textes inédits et le scénario d'un court-métrage (ça, c'est dans la mesure ou le projet d'émission fonctionne).

Il pourrait aussi y avoir un survol critique des livres de l'auteur ou, du moins, une présentation de sa production. Ici, le concept n'est pas encore clair dans ma tête. Est-ce que vous trouvez que ce serait pertinent ou non? Sous quelle forme?

Est-ce que c'est un projet qui vous intéresserait suffisamment pour vous abonner ou acheter un ou deux livres par année?

Quels auteurs aimeriez-vous lire dans ce type de projet? (Je rappelle ici que ça se concentrerait sur des auteurs d'histoires de peur.)