dimanche 19 juin 2011

La vie en noir

Je viens de (re)découvrir le noir avec la lecture de The Big Sleep de Raymond Chandler. Et je me rends compte qui si j'adore les histoires de détectives privées (j'en ai d'ailleurs une qui sera publiée dans le prochain numéro d'Alibis), j'en ai très lu en fait. Même du côté cinéma, à part le superbe Faucun Maltais (la version avec Humphrey Bogart), je n'ai pas vu grand chose.

J'ai donc décidé de pallier à ce manque en me commandant (en livre), le reste de l'oeuvre de Raymond Chandler et l'oeuvre complète de Dashiell Hammett (le père de Sam Spade que l'on retrouve dans Le Faucon Maltais). J'ai aussi commandé un coffret DVD avec quatre films : The Maltese Falcon que j'ai déjà, mais aussi The Bid Sleep, Dial M for Murder et The postman always ring twice.

Si vous avez d'autres suggestions pour moi, lâches-vous lousse. Je reparle de The Big Sleep plus tard cette semaine lorsque je l'aurai fini. Je l'aurais fait aujourd'hui, mais je suis chez mes beaux-parents et je l'ai oublié chez moi. Je suis obsédé par ce livre depuis et je suis frustré de ne pas pouvoir le finir. Ça vous donne une idée du plaisir que j'ai à le lire.

Et ça me donne un petit coup de pied au cul pour terminer le court roman "Baiser la mort", qui est la première histoire de Tom Brousseau, mais qui paraîtra assurément après Le viol comme solution au mal de vivre qui est prévu pour le prochain numéro d'Alibis.

6 commentaires:

Philippe-Aubert Côté a dit...

Suggestion ciné: "La corde" (Rope) d'Alfred Hitchcock. Du noir un peu spécial (tout le film se passe dans le même appartement et est tourné en continu, mais un véritable tour de force de la part du Maître et de méchants duels d'acteurs, James Stewart en tête. Mon Hitchcock préféré avec "Psychose"...

Frédérick a dit...

Un domaine infini...

As-tu vu NIGHT OF THE HUNTER, un mélange très spécial de noir et de fantastique ?

Sinon, en littérature, il y a également tout le domaine français, peu connu mais aussi solide que ce qui a pu se produire aux États-Unis, avec une touche d'existentialisme supplémentaire. Des auteurs comme André Héléna, Claude Ferny, voire la trilogie noire de Léo Malet.

richard tremblay a dit...

Perso, je te recommande The Way We Die Now de Charles Willeford. Un polar vraiment, mais vraiment noir. Willeford était un auteur des marges qui a connu un tout petit succès commercial avec sa série Hoke Moseley (dont fait partie The Way...), les trois autres romans de cette série ne sont pas à dédaigner non plus.

Pierre-Luc Lafrance a dit...

Merci beaucoup pour les suggestions. Pour les mélanges science-fiction et polar (particulièrement le cyberpunk) et polar-fantastique, j'ai pas mal lu mes classiques et même plus. Mais je me rends compte que j'ai du retard dans les histoires de détectives durs à cuire (c'est tellement plus beau "Hard Boiled")que j'affectionnent.

C'est la beauté d'être jeune (relativement) dans un monde si vieux : plein de vieux livres sont encore des nouveautés pour moi !

Anonyme a dit...

Salut Pierre-Luc,

En cinéma, quatre grands classiques, à voir absolument si ce n'est pas encore fait: _Touch of Evil_, _Sunset Boulevard_, _Chinatown_ et _The Third Man_.

Joël Champetier

Gen a dit...

Je voulais souligner que je viens de termine "Le viol comme solution au mal de vivre" et que j'ai adoré! :)

Bien hâte de lire le roman!!!