lundi 20 juin 2016

Sur la route des contes

Le 18 juin, avec quatre collègues du Cercle de conteurs de Québec (Bernard Crustin, Geneviève Marier, Martin Savoie et Claire-Lise Eminet), je participais à une randonnée contée au Parc du Domaine Taschereau à Sainte-Marie. Concrètement, les spectateurs étaient conviés à un pique-nique familial dès 17 h 30 et à 19 h 30 on les invitait à une promenade dans un sentier pédestre avec quelques arrêts dans des haltes stratégiques pour qu'un conteur leur partage une histoire. On a eu droit à une superbe température et les visiteurs ont été nombreux (j'ai compté plus d'une centaine de spectateurs de tous âges). Le thème de la soirée était « Le cycle de la vie » et comme il s'agissait d'une activité familiale, les contes s'adressaient à tous les groupes d'âge.



De mon côté, je faisais « Une dernière enjambée », un conte que j'ai déjà fait devant public deux fois (la première, au Yukon, et la deuxième à Mont-Laurier lors du Congrès Boréal). Je commence vraiment à trouver mon rythme avec cette histoire à force de la pratiquer. J'utilise mieux mes silences et me sers davantage des nuances de ma voie. D'ailleurs, pour la première fois, j'ai conté assis. J'avais fait des tests en ce sens en pratique et j'avais découvert que j'utilisais alors mieux mon corps et que ma voix était plus posée.

Le public était super réceptif et dans l'ensemble je suis satisfait de ma performance même si j'ai eu droit à une épreuve inusitée. En effet, au quart de mon récit, j'ai entendu des bruits peu subtils qui annonçaient que quelqu'un vomissait. En me retournant, j'ai découvert que le malade était un de mes fils (mon plus jeune)… qui était dans les bras de sa mère. Un instant, je me suis demandé comment réagir. Mais comme ils étaient un peu à l'écart et que la plupart des gens ne s'en sont pas rendu compte, j'ai continué mon histoire. Et ça s'est bien passé. Mes deux grands qui étaient assis devant moi n'ont rien vu aller. D'ailleurs, pour mon plus vieux, Jonathan, c'était la première fois qu'il me voyait conté devant public. Il a adoré l'expérience. Lui et Dominic ont écouté tous les contes avec attention et m'ont dit qu'ils voulaient revenir au prochain événement.

Un petit mot sur le site. J'ai eu droit à un décor somptueux pour conter. J'étais installé dans un observatoire à oiseaux qui surplombe un étang et le coucher de soleil se jetait dans l'eau au moment où je me suis installé. Magique!


2 commentaires:

Gen a dit...

Wow! Tes derniers concepts de spectacles de conte sont vraiment géniaux. J'avais déjà envie de développer ce côté-là du métier d'écrivain, mais là, j'ai vraiment la piqûre! :D

Ok (retour à la réalité) étape 1, écrire des contes...

Pierre-Luc Lafrance a dit...

Je n'y suis pour rien dans les concepts, on me les propose, mais oui, c'était vraiment génial. J'ai encore le sourire accroché aux lèvres deux jours plus tard.