lundi 2 mai 2016

Anecdote de salon du livre

J'ai oublié d'en parler sur le coup, mais comme ça vient de me revenir, j'avais envie de vous partager cette anecdote. Lors du Salon du livre de Trois-Rivières, j'étais présent au Salon des 6 brumes pour présenter L'Arracheur de rêves, mais j'avais aussi des exemplaires de Faits divers et autres curiosités. À un certain moment, j'étais dans la lune, puis je me rends compte qu'une femme tient mon recueil et dit, en me regardant : « Il n'est pas si beau que ça ». J'ai trouvé ça intense comme entrée en matière, mais en même temps, elle achetait le livre. Je me suis même dit que je tenais un filon : achetez un livre et insultez l'auteur gratuitement ; deux livres et vous pouvez le frapper ; trois et vous pouvez lui cracher dessus.

Finalement, une fois la femme repartie, j'ai eu droit à la mise en contexte. Comme la femme s'intéressait à mon livre et que j'étais dans la lune, mon collègue Dominic Bellavance lui a dit, en me pointant : « C'est ce beau jeune homme qui a écrit ce livre ». Elle a regardé la couverture du livre, puis mon visage, et elle a fait une blague (du moins, je préfère le penser), en répliquant que je n'étais pas si beau que ça.

3 commentaires:

Carl Rocheleau a dit...

Ah! C'est de là que venait cette promo adorable (abordable?) ;)
Personnellement, dans les classes de premier cycle du primaire, j'ai eu droit à « as-tu la picote? » et « t'as des grosses fesses, Monsieur. » Ce à quoi j'ai répondu respectivement : « Non, mais je mange trop de chips. » et « Oui, c'est d'ailleurs très confortable. »

Pierre-Luc Lafrance a dit...

Houin, moi je trouve qu'elle avait pas de goût! Tu es définitivement un très bel homme Pierre-Luc.

Pierre-Luc Lafrance a dit...

Je crois que le dernier commentaire vient de ma blonde... Ou de ma deuxième personnalité qui, de toute évidence, a des tendances narcissiques...

Sinon Carl, désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, tu es tombé dans mes spams, tu me rassures, je ne suis pas seul dans mon monde.