jeudi 24 octobre 2013

Jour 5 : plus je vais au nord, moins y'a de neige

Le Super 8 de North Battleford.
Câline, j'aurais dû partir au Yukon plus tôt. Je n'ai jamais eu autant de lecteurs sur mon blogue (à part ma série d'articles sur Lovecraft).

Je commence à croire que la neige me suit. Quand je me suis couché hier, il n'y avait pas de neige à North Battleford, mais ce matin à 8 h, une fine couche de neige recouvrait le paysage… et ma voiture. 

C'est fou comme l'être humain a besoin de routine. Déjà, j'en ai une qui s'est installée lors de ce voyage. Je me réveille au son mélodieux du radio-réveil matin. Je prends mes courriels et vais sur Facebook. Prend ma douche, fait mes ablutions et m'habille. Ensuite, je fais le tour des sacs (dans le même ordre tous les jours) et les place dans la voiture avant d'inspecter le véhicule. Je m'assure que le GPS est en marche. Ensuite, je déjeune. Enfin, je fais le plein, puis commence ma journée de route. 

Ce matin, j'ai pris la route à 8 h pile. Je continuais sur le Yellowhead Highway. Le gros luxe : autoroute à 2 voies avec limite de vitesse de 110 km heure sur un terrain plat. Au début, j'y allais doucement sur l'accélérateur, car jusqu'à 8 h 20, j'avançais dans une brume particulièrement dense. Mais par la suite, le soleil s'est pointé le bout du nez et le trajet fut un vrai charme. En moins de 10 heures, j'avais parcouru les 968 km du jour. J'ai l'impression que les gens de North Battleford n'étaient pas préparés à la neige de la nuit dernière, car j'ai vu plusieurs tracteurs recouverts de neige en plein milieu des champs. Et si au début de mon voyage (particulièrement en Ontario), j'ai vu des camions en veux-tu en v'là, aujourd'hui, j'ai découvert la joie des trains. Quand ça décide de s'annoncer, ça fait un vacarme épouvantable. Et on dirait que tous les chauffeurs sont encore des petits garçons qui apprécient plus de faire « tchou tchou » que de conduire. Le premier qui a fait aller son criard a passé près de me faire faire un accident. Il m'a pris par surprise et j'étais sûr qu'il y avait une urgence ou quelque chose de grave avant de comprendre que c'était le train qui passait en sens inverse et qui voulait s'assurer que personne ne dorme dans le village. 

À 9 h 30, j'ai quitté la Saskatchewan pour mettre les pieds en Alberta. Je n'ai pas eu de peine, pas de pincement au cœur, rien. Faut dire qu'on n'a pas eu le temps de se connaître vraiment. Peut-être pour une autre fois. À 11 h 30, je me suis arrêté pour manger dans un McDo à Edmonton. Là-bas, aucune trace de neige, il faisait même presque chaud. À midi, j'avais fait le plein et ma voiture aussi et je reprenais la route dans le trafic d'Edmonton (soyons honnête, c'était similaire à Québec, mais après avoir roulé seul dans une partie du Manitoba et de la Saskatchewan, je me croyais à New York). Une demi-heure plus tard, je prenais la route vers le nord avec l'Alaska Highway. Encore une fois, deux voies et 110 km/h. Et juste du plat, à part un petit passage montagneux vers 15 h 30. À 16 h 20, je suis passé par Grande Prairie, une des nombreuses villes canadiennes de petites ou moyennes envergures dont je n'avais jamais entendu parler de ma vie. De ce que j'en ai vu, ça a l'air plutôt joli, mais je n'ai pas vu grand-chose.

Une demi-heure plus tard, je perdais ma deuxième voie (snif!) et un peu plus tard, j'arrivais en Colombie-Britannique. Je me suis arrêté un peu avant 18 h à Dawson Creek. Mais c'était en fait 17 h puisque j'ai encore changé de fuseau horaire (là je suis à celui du Yukon, donc trois heures de différence avec le Québec). Et non, ça n'a rien à voir avec la série télévisée du même nom. En arrivant dans la ville, j'ai vu plusieurs hôtels récents… mais celui que j'avais réservé était plus loin et semble franchement minable (quoique les chambres soient plus intéressantes à l'intérieur… ce qui n'est pas bien dur). Je sais déjà que je vais avoir de la misère à dormir, car il y a un maudit bruit de ventilateur… alors qu'il n'y a pas de ventilateur dans ma chambre. À noter qu'il n'y a pas de neige ici non plus et qu'il faisait au moins 8 degrés ce soir. Comme quoi plus je vais au nord, moins il y a de neige (on m'assure toutefois qu'il a neigé à Whitehorse).

Comme j'avais plus de temps ce soir et que je commence à être fatigué de manger des hamburgers, je suis allé dans un restaurant familial… qui servait entre autres de la poutine. Mais je n'ai pas craqué aujourd'hui et je me suis pris des pâtes insipides avec une tarte aux pommes ordinaire. On repassera pour le bon repas. Au pire, il y a deux restaurants de sushi à Whitehorse.

Petites notes du jour :

C'est assez troublant de voir des intersections dans les autoroutes. La première fois que j'ai dû traverser une autoroute après être allé dans une station-service, disons que j'ai attendu d'être vraiment sûr que personne ne venait dans l'autre sens.

On se plaint souvent qu'il y a des travaux sur les routes du Québec… ce n’est rien par rapport à ce que j'ai pu voir en Ontario. Il y en avait aussi dans les autres provinces, mais à un niveau normal. En Ontario, c'était aux 100 km maximum.

Enfin, ma belle-sœur aurait aimé faire la route avec moi. Je vois des centaines d'oiseaux tous les jours. Particulièrement dans les prairies où j'ai observé quelques grands bancs dans le ciel.

J'ai terminé Ils vivent la nuit de Denis Lehane aujourd'hui. Excellent. Je voulais lire cet auteur depuis longtemps, maintenant je sais que je vais devoir me taper toute son œuvre. J'ai commencé cet après-midi Un homme très recherché de John le Carré. À peine 2 heures d'écoute, donc pas assez pour me prononcer, mais à date j'aime bien. 

Bon, je vous laisse. Comme il est encore tôt, j'ai le temps d'écouter un film avant de me coucher. Demain, je veux partir tôt pour arriver avant la nuit. Ce sera la dernière journée de longue route et je m'attends à ce que le chemin soit pas mal moins beau que dans les prairies. Et donc que les 900 km de demain soit plus long à parcourir que ceux d'aujourd'hui.

À demain au Yukon (pas encore Whitehorse, mais je devrais être à Watson Lake... j'espère juste que j'aurai une connexion Internet).

3 commentaires:

Nicole a dit...

Road trip vraiment agréable à lire. J'ai hâte d'aller sur le blog le matin. bonne arrivée au Yukon.

Jacques Lapointe a dit...

Lâche pas. Plus que 2 jours.


Pierre-Luc Lafrance a dit...

Merci des commentaires. Dans 5 ou 6 heures max, je suis dans ma maison de Whitehorse. J'ai ben hâte de la voir en vrai, puisque tout le processus de location s'est fait sur Internet. Faudra maintenant que je m'occupe de faire rentrer le câble, l'Internet et le téléphone. D'ailleurs pour vous écrire à la fin de mon voyage aujourd'hui, je risque de squatter un McDo pour le Wi-Fi.