lundi 8 septembre 2014

Les auteurs canadiens anglais

Ça m’a frappé dernièrement : je ne connais pas le milieu des littératures de l’imaginaire au Canada anglais. Je connais quelques auteurs phares comme William Gibson et Robert J. Sawyer ou quelques auteurs québécois qui publient en anglais comme Claude Lalumière (ou, dans une certaine mesure, Nancy Kilpatrick), mais je ne connais rien des revues, des maisons d’éditions et des congrès canadiens.

Pour pallier à ce manque, je me suis commandé quelques anthologies (dont quelques Tesseract, l’un des rares supports que je connaissais déjà) et je me suis abonné à la revue On Spec. Et ça n’a fait que confirmer mon impression : que ce soit dans le sommaire  d’On Spec ou de Tesseract, je ne connais à peu près personne.

J’ai échangé avec quelques auteurs canadiens dans les derniers mois et je me rends compte qu’ils vivent la même réalité que nous. À part quelques gros noms publiés chez des éditeurs américains et reconnus par les lecteurs comme des auteurs étasuniens, la plupart des auteurs Canadiens anglais peinent à atteindre leur public, manque de visibilité dans leur marché local, et ne demanderaient pas mieux que… d’être traduits en français pour toucher plus de gens. Comme quoi les deux solitudes se rejoignent parfois…

Je veux poursuivre mon exploration de ce qui s’écrit en anglophonie canadienne. Connaissez-vous d’autres magazines canadiens-anglais?

3 commentaires:

Frederic Raymond a dit...

La revue (ou plutôt l'antho annuelle) Shadows and tall trees, éditée par l'excellent auteur Michael Kelly (voir son recueil Undertow and other laments chez Dark Region Press). Le site de la revue : http://www.undertowbooks.com/

Pierre-Luc Lafrance a dit...

Merci, y'a quelque chose d'intéressant là.

Guillaume Voisine a dit...

Intéressant. Tu nous feras part de tes découvertes :)