vendredi 6 septembre 2013

Pourquoi y a-t-il autant de chansons en fantasy ?

Quand j'étais petit, je DÉTESTAIS les films de Disney, parce que ça chantait tout le temps là-dedans. Mes goûts pour la chose n'ont pas changé depuis.

Je suis en train de lire L'Arcane des Épées de Tad Williams. Probablement ce qui s'est fait de mieux à mon avis en fantasy classique (high fantasy) avec La tapisserie Fionavar de Guy Gavriel Kay et Le Seigneur des anneaux du père Tolkien. Mais voilà, comme dans l'oeuvre de Tolkien, ça chante tout le temps là-dedans.

Pourquoi ? Est-ce que quelqu'un peu m'expliquer ? Est-ce qu'il y a juste moi que ça énerve de lire des chansons dans une oeuvre de fiction ?

C'était ma montée de lait du jour.

5 commentaires:

Gen a dit...

Ça m'énerve moi aussi les chansons et poèmes non liés à l'histoire.

GRRR Martin nous a épargné ça au moins!

Je pense que tous les post-Tolkien l'ont fait pour imiter Tolkien.

Et Tolkien l'a fait parce... ben parce que c'était pas un écrivain, c'était un philologue, qui s'amusait à raconter des histoires, comme ça lui venait.

Gen a dit...

Ah, cela dit, y'a deux chansons dont on entend parler bien avant de les entendre chez GRRR Martin et c'est parfait, parce qu'elles sont super bien intégrées à l'histoire (Rains of Castamere et The Bear and the Maiden Fair). Mais on nous écoeure pas avec les paroles en permanence!

Je pense que les chansons sont là pour refléter une époque où beaucoup de savoir se transmettait oralement, souvent par la musique. Mais c'est pas souvent bien intégré. (Probablement parce que les auteurs n'ont aucune idée de comment ça se passait cette transmission orale)

Daniel Sernine a dit...

Chez Tolkien, ce sont des poèmes bien plus que des chansons. N'oubliez pas qu'il a écrit des œuvres entières en rimes (Le lai de Beleriand, pour n'en nommer qu'une -- on parle de milliers de strophes). Ce que vous voyez dans Le seigneur des anneaux, ce ne sont que de petits restes...

Pierre-Luc Lafrance a dit...

En fait, ce qui est drôle, c'est que les poèmes ne m'ont pas dérangé chez Tolkien. Mais les chansons à tout bout de champs en fantasy... Grrrr. J'achète jusqu'à un certain point l'idée de la tradition orale, mais il y a moyen de rendre ça plus intéressant.

Gen a dit...

@Pierre-Luc : C'est que les poèmes de Tolkien, à part les chansons de Tom Bombadil, avaient un rapport avec l'histoire la plupart du temps, donc on n'avait pas l'impression de perdre notre temps en les lisant (et en anglais, ce sont de beaux poèmes).

@Daniel : En effet, Tolkien écrivait des poèmes, mais il les présentait souvent en disant que c'était des chants qui étaient entendus.